Les baltajia d’Egypte

En Egypte, il existe des femmes, les baltajia, qui, pour quelques Livres égyptiennes, règlent vos comptes

Pour obtenir un remboursement de créance, la restitution d’un objet, ou pour punir une personne, homme ou femme, pour toutes les raisons que notre déraison peut inventer, on peut trouver dans les quartiers pauvres du Caire une femme, une baltajia qui appliquera pour vous, contre une somme modique, le châtiment que vous demandez : passage à tabac, blessure au couteau (sur le visage de préférence), bras et jambes brisées, déclenchement de fausse couches par des coups répétés sur le ventre…

Elles ne mettent pas en doute la véracité de l’accusation (de la demande), elles ont le sentiment de rendre justice et vivent de ces actes.

Elles peuvent agir seules ou en équipe, de préférence sur des femmes. Des hommes peuvent aussi travailler avec elles. Lors des élections, les baltajia louent leurs services à des partis politiques ou des candidats individuels pour intimider le quartier afin de faire « voter les électeurs dans le bon sens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.