Parce qu’à prononcer vos noms… (clic)

Léo Ferré a chanté le poème d’Aragon d’où est tiré cet alexandrin : « Parce qu’à prononcer vos noms sont difficiles ».

Voir le poème en cliquant –> ici.

Des plaques posées sur les murs de nos villes qui nous rappellent que des hommes, des femmes, sont tombés là, ou habitaient là avant qu’on ne les arrache à la vie. La plupart d’entre elles évoquent des Résistants à l’Occupation allemande. Des plaques racontent d’autres Histoires, plus anciennes (guerre de 1914-18) ou plus récentes, comme le meurtre de Brahim Bouarram le 1er mai 1995 par des manifestants du Front National.

Ces photos, prises au hasard de mes déambulations en France, pour contribuer à garder la mémoire de ces hommes et femmes, souvent très jeunes (Cadix Sosnowski fusillé à 17 ans) qui n’ont pas eu froid aux yeux quand il fallait s’engager. Malgré les dissensions internes à la Résistance, l’engagement d’alors était clair. Combien les engagements sont devenus plus confus aujourd’hui, quand ils ne sont pas totalement voués à l’horreur !

Ces plaques disent aussi sur ceux qui ont voulu garder cette mémoire : militants rescapés, institutions, amis… Tous les morts n’ont pas eu cet égard, et nombreux qui restent oubliés des yeux des passants.

En un clic vous pouvez visionner sur ce site quelques unes de ces plaques –>  Noms à prononcer…

Je porte une mention toute particulière aux hommes et femmes du Groupe Manouchian et à la célèbre « Affiche Rouge » placardée par les autorités d’Occupation allemande sur les murs des villes de France pour effrayer les passants. Un square à Marseille porte une plaque à la mémoire de ce Groupe.

Noms et prénoms des membres du Groupe Manouchian : Celestino Alfonso (Espagne), Olga Bançic (Roumanie), Joseph Boczov (Hongrie), Georges Cloarec (France), Rino Della Negra (Italie), Thomas Elek (Hongrie), Maurice Fingercwajq (Pologne), Spartaco Fontano (Italie), Imre Glasz (Hongrie), Jonas Geduldig (Pologne), Léon Goldberg (Pologne), Szlama Grzywacz (Pologne), Stanislas Kubacki (Pologne), Arpen Lavitian (Arménie), Cesare Luccarini (Italie), Missak Manouchian (Arménie), Marcel Rayman (Pologne), Roger Rouxel (France), Antonio Salvadori (Italie), Willy Schapiro (Pologne), Arsène Tchakarian (Arménie), Amadeo Usseglio (Italie), Wolf Wajsbrot (Pologne), Robert Witchitz (France).

Voir sur ce site le lien vers –>  l’Affiche rouge.

Et pour une analyse historique de l’Affiche –> https://www.histoire-image.org/fr/etudes/affiche-rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *