Le terme désigne en arabe dialectal, de Tunis à Casablanca, un homme célibataire, violent, mal dégrossi, un rural sans civilités… Et même un chômeur ! C’est devenu une injure !

Mais d’où vient ce mot ?

Il vient du mot « ouvrier » (dans « les ouvriers » avec le « z » de la liaison), et renvoie aux travailleurs recrutés par les grandes entreprises minières françaises du temps de la colonisation. Les ouvriers étaient le plus souvent des ruraux, en cohortes de célibataires, de mauvaise réputation.

Un mot en valeur inversée

Et voici comment le mot « ouvrier » qui avait à l’époque encore une valeur symbolique hautement positive (la « culture ouvrière » notamment dans les « banlieues rouges » de la Région parisienne), se retrouve à valeur inversée, dans une situation coloniale, dans la crainte et le mépris du travailleur et donc du travail. Et l’usage de ce mot s’est maintenu jusqu’à ce jour, alors même que son origine n’est plus connu par la plupart de ses utilisateurs.

____________________________________

Sur la question du travail, voir aussi sur ce site –> « L’ongle de l’auriculaire »  


© 2020 Jacques Ould Aoudia | Tous droits réservés

Conception | Réalisation : In blossom

© 2020 Jacques Ould AoudiaTous droits réservés

Conception | Réalisation : In blossom