L’ongle de l’auriculaire

L’ongle de l’auriculaire

Dans l’empire ottoman, les hommes à statut élevé devaient signifier au vu de tous qu’ils tiraient leur statut et leur richesse de leur pouvoir et leur rang dans la société, et non de leur travail (assimilé à une activité manuelle). Pour se faire, ils se laissaient pousser l’ongle de l’auriculaire, marque intangible, visible, de leur éloignement total du travail manuel.

A Alger, dans les années 50, on pouvait voir des hommes porter cet attribut étrange. Cette pratique existerait (?) également en Chine et en Afrique sub-saharienne.

Une réflexion sur “L’ongle de l’auriculaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.