Grand-Père Boudjemâa reçoit un ami touareg qui vient le visiter en Kabylie. Nous sommes en 1932. Il lui fait voir les montagnes et passe avec lui dans les Gorges de la Chiffa, sur la route au-dessus de Blida, dans les montagnes de l’Atlas. Des singes s’approchent des voitures qui s’arrêtent, en quête d’un morceau de pain. Ils sont aussi prompts à voler tout ce qui tombe sous leur main, et même vous pincer ou vous mordre !

Boudjemâa montre une magnifique cascade qui fait une chute impressionnante dans ces gorges étroites. Nous sommes au printemps, l’air est vif. L’ami de Boudjemâa est très impressionné par la cascade. Au bout d’un moment, l’homme du désert dit à Grand-Père : « Merci pour ce magnifique spectacle, j’ai bien vu. Maintenant, tu peux faire arrêter l’eau de couler ! »