« Lou-Lan » de Yasushi INOUE (note de lecture)

L’auteur, écrivain japonais prolixe, nous livre ici quatre nouvelles qui traitent, pour trois d’entre elles, de la Chine antique. D’une écriture recherchée et précise, Yasushi Inoue découpe personnages, paysages et faits historiques avec délicatesse et mélancolie.

« Lou-Lan » de Yasushi INOUE couverture du livre

Je ne fais ici qu’une recension de la plus longue d’entre elle, Lou-Lan. L’histoire d’une petite communauté humaine qui vivait il y a plus de 2000 ans aux confins de la Chine et de l’immense territoire de l’Asie centrale. Un territoire occupé par une multitude de tribus qui formaient autant de royaumes. Les uns grands et puissants. Les autres petits et vulnérables.

Lou-Lan, une cité du II° siècle avant JC

Une communauté vivait au bord du lac Lop-Nor dans l’actuelle région autonome des Ouïgour du Xinjiang en Chine. A l’époque, Lou-Lan se situe à l’Ouest de la « Porte de Jade » qui marquait la frontière occidentale de la Chine. Une ville prospère, étape de la « route de la soie ». Située entre les sommets de l’Altaï et aux bords du désert du Taklamakan.

Carte de la Chine avec « Lou-Lan »
Lou-Lan aux confins du désert

Des siècles durant, les empereurs chinois n’auront de cesse de sécuriser cette frontière en tentant de stabiliser leur présence auprès des petits royaumes transformés en vassaux. Mais d’autres tribus puissantes, originaires de Mongolie, cherchent à chasser les troupes chinoises de ces régions. Les petits royaumes, dont celui de Lou-Lan, vont se trouver ballotés entre ces deux forces, durant des siècles. Entre alliances, abandons par leurs protecteurs et guerres meurtrières.

Désert de Taklamakan. A gauche, le lac Lop-Nor ou Lop-Nur.

La Chine contraint la communauté de Lou-Lan d’abandonner sa cité

Pour continuer de bénéficier de la protection de l’Empereur, les habitants sont tenus de quitter leur cité et le lac sacré qui la bordait. Ils devront s’établir dans un lieu à quelque 300 km au Sud (600 lis), au-delà du désert. Aucune de leurs tentatives pour revenir pour retrouver leur cité et le lac ne rencontrera le succès. Ils perdront beaucoup de leurs forces.

Le lac se dessèche et se réduit

Progressivement, les vents de sable prennent le dessus. Les rivières deviennent sèches. Le sable englouti leur cité d’origine. C’est l’ensemble de cette tribu qui va disparaitre ainsi, dévorée par les conflits incessants entre ses puissants voisins. Et par les caprices de la nature qui ont retiré l’eau de leur lieu de vie.

Après un sommeil de 2000 ans, la cité de Lou-Lan est redécouverte

La légende, l’histoire et l’archéologie se mêlent pour raconter l’épopée de ce petit royaume depuis si longtemps disparu. Et aussi, broder sur l’éclat conservé d’une reine exhumée de son tombeau avec sa beauté et ses parures qui ont traversé les siècles.

& & &

Pour en savoir plus sur Yasushi INOUE (井上 靖), voir ==> ICI

Sur Lou-Lan, voir ==> ICI

La Chine n’a jamais envahi de territoires mais se montre féroce sur ses marges. Voir ==> ICI


© 2020 Jacques Ould Aoudia | Tous droits réservés

Conception | Réalisation : In blossom

© 2020 Jacques Ould AoudiaTous droits réservés

Conception | Réalisation : In blossom