Le marchand de poulets qui s’endort dans la rue 

Une scène de la médina de Marrakech, juillet 2021

Un homme arrive avec, attachés par les pattes, une dizaine de poulets… et deux canards. Tous vivants, avec le regard inquiet et résigné. L’homme s’installe dans un endroit passant, à côté de boutiques. Il aligne ses volailles sur le sol pour la vente.

L’homme vient des quartiers populaires de la medina

C’est un homme de la medina. Même s’il change régulièrement de quartier, il est familier des us et coutumes des lieux. Il achète à la campagne des volailles et vient les vendre en ville. C’est avec cette activité qu’il fait vivre sa famille.

Il a le verbe haut. Il tient tête aux commerçants installés en échangeant avec eux des plaisanteries comme on le fait entre marchands du souk de la medina de Marrakech. Une bonne ambiance règne entre lui et les commerçants sur ce bout de ruelle qui est devenu, en un instant, un marché aux poules et canards. Les rires éclatent entre eux, chacun use de l’humour si spécifique à la ville. Surtout entre commerçants du souk!

Il s’installe auprès de ses volailles… et ne tarde pas à s’endormir, allongé à même le sol.

Au bout d’un moment, il se réveille…

Dans son sommeil, quelqu’un a glissé dans sa main un billet de 100 Dirhams. Il interpelle les commerçants du lieu. Personne n’a vu le geste. Après des échanges et des rires il repart content. Il a quand même gagné sa journée !  Même s’il n’a vendu aucune de ces bêtes.

Et voilà. Une histoire vécue dans la médina de Marrakech dans la chaleur de l’été 2021.

& & &

Voir aussi une autre histoire de coqs dans la medina de Marrakech, quartier Mouassine  ==> ICI

Sur la medina de Marrakech, voir ==> ICI


© 2020 Jacques Ould Aoudia | Tous droits réservés

Conception | Réalisation : In blossom

© 2020 Jacques Ould AoudiaTous droits réservés

Conception | Réalisation : In blossom