En Tunisie, après la révolution de 2011 - Les riches se cachent

En Tunisie, après la révolution de 2011

Les riches se cachent !

Des possesseurs de grosses voitures, comme les 4×4, les Humers et autres monstres dévoreurs de carburant ont laissé leur véhicule au garage. Précipitamment, ils ont acheté ou loué des petites cylindrées. Pour ne pas étaler leur richesse dans cette Tunisie qui relève la tête contre les oligarques de l’ancien régime.

Mais cette pudeur ne dure pas

Au bout d’un an, on ressort sa grosse voiture. Et on circule sans honte dans la confusion politique qui s’est emparée de la société. Où la haine des islamistes, celle qu’ils répandent et celle qu’ils suscitent, a tôt fait de réconcilier anti et pro Ben Ali.


Sur la Révolution tunisienne de 2011 ==> ICI

Sept ans après la Révolution ==> ICI


Photo en tête de l’article : la manifestation à Tunis au Bardo du 24 août 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.