Un monde d’horreur libérale… et bureaucratisée. Histoire de thermomètre.

La Commission européenne nous fabrique un monde d’horreur libérale… et bureaucratisée. 

Lu en tête de la notice d’un thermomètre médical acheté dans une pharmacie à Marrakech, en aout 2010.

« THERMOVAL BASIC satisfait aux exigences de la directive européenne (93/42/CEE) concernant les dispositifs médicaux et porte la marque CE. L’appareil répond aux directives de la norme européenne sur les thermomètres médicaux DIN EN 12470.3.2000 Thermomètres médicaux – Partie 3 : Thermomètres compacts électroniques (extrapolants et non extrapolants) avec une fonction de mesure a maxima.

Le thermomètre THERMOVAL BASIC porte le marquage CE. Ce label signifie qu’il s’agit d’un dispositif médical, au sens de la loi s’y rapportant, dont la fonction de mesure a été soumise à une procédure d’évaluation de conformité. Un « organisme notifié » (TÜV Product Service GmbH) a validé que ce produit remplit toutes les conditions légales correspondantes.

Ce thermomètre numérique permet de mesurer la température par voie…. »

Ouf, on avait peur que cet objet ne fasse que satisfaire des normes de conformité, des procédures, des dispositifs, des évaluations, des conditions légales, des validation, des exigences de conformité… On est content d’apprendre qu’il sert aussi à prendre la température !

Et les malades marocains peuvent être rassurés de bénéficier d’une telle protection de la Commission européenne, sans même être membre de l’Union.

Pourquoi une inflation de normes pour les produits industriels et une si faible régulation des produits financiers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *