Quelle délicatesse à l’évocation des ébats dans ces haïkus érotiques !

Toutes les catégories sociales sont concernées, dans le Japon de la fin XVIII° siècle. Moines, dames du palais, domestiques, veuves, courtisanes dans les quartiers de plaisir de Yoshiwara, sont les héros et héroïnes de scènes érotiques décrites avec humour, subtilité, élégance, raffinement, légèreté…

Même quand on y parle de la lourdeur paysanne ou de la naïveté ancillaire. Mais aussi les scènes de la vie conjugale, avec sa tendresse, ses ruses et tromperies et ses soupirs d’ennui.

Haïku érotique à lire

 

Parler de la chose, c’est bien, mais montrer la chose est encore mieux. Alors je vous livre un des haïku de l’ouvrage :

 

Dès qu’elle se retrousse

 

le capitaine du navire

 

commence à ramer.

 

Une belle ballade, dans la vie sociale du Japon vue du dessous, en pleine ère Meiji (明治時代).

_ _ _

Pour en savoir plus sur les haïkus ==>ICI

Pour un haïku d’un tout autre genre ==> ICI