Umberto ECO nous livre, à partir de son expérience d’enfant (il est né en 1932) dans l’Italie de Mussolini, ses réflexions sur les fondamentaux du fascisme « éternel » en 14 points saillants. Ces points sont : culte de la tradition, exaltation de l’action et occultation de l’esprit critique, minorisation de la réflexion, peur de la différence, appel aux classes moyennes frustrées, nationalisme, condamnation du pacifisme, mépris pour les faibles, culte du héros, machisme….

Une réflexion bien utile en ces temps de montée générale de la haine de l’autre. Cette montée inclue les mouvements djihadistes qui partagent avec l’extrême droite bien de ces points !