Jamais le mercredi, l’ébène et le sapin (août 2009).

Pour s’échapper de l’infinie répétition des jours, les êtres humains ont partout et toujours su intégrer dans les comportements sociaux les multiples rythmes de la nature. Le plus évident et celui qui oppose le jour et la nuit. A l’échelle de l’année, les saisons, traditionnellement liées aux travaux des champs, offrent une forte scansion du […]

Lire la suite