L’écriture et la voix

Je suis tombé par hasard sur quelques mots écrits au dos d’une photo de famille. Une photo de ma grand-mère paternelle que je n’ai pas connue. Je reconnais sur le champ l’écriture de ces quelques mots. Une émotion m’envahit. C’est l’écriture de mon père, que j’ai si souvent vue étant enfant.

A ce moment, j’ai pensé que l’écriture était comme la voix

Et j’ai eu la nostalgie de la voix de mon père. Ecriture et voix s’inscrivent toutes deux dans notre mémoire profonde. Elles résonnent dans nos souvenirs. Peut-être dans une région du cerveau avec les odeurs, les saveurs… L’évocation littéraire d’une histoire de madeleines a conquis une certaine célébrité.

Et l’avantage de l’écriture, c’est qu’elle reste

Et qu’elle peut vous surprendre longtemps après que l’auteur des mots griffonnés sur un papier s’en est allé.

La voix de mon père, j’en ai le souvenir. Mais je n’ai plus aucun moyen de l’entendre à nouveau. C’est un souvenir bizarre car il est inexprimable. Juste une musique singulière, mais inaudible véritablement.

Voilà.

& & &

Voir aussi « mon père et la source » ==> ICI