Carlos Ghosn, irrassasiable surdoué du business mondialisé, pris la main dans le pot de confiture !

Que monsieur Ghosn soit coupable ou pas devant la justice japonaise, nous espérons le savoir un jour, en toute clarté. Mais la cupidité, les sombres manœuvres de pouvoir et l’immense appétit pour l’argent et le luxe de ce « premier de cordée » étaient connus de tous, depuis longtemps.

Cela en dit long sur la morale qui habite les élites mondialisées, celles qui mènent le monde, qui circulent autour de la planète hors sol et entre soi, imposent leurs vues aux Etats en tordant les lois en leur faveur, licencient à tour de bras pour rétablir les profits, organisent massivement l’évasion fiscale pour leur entreprise…

Pendant ce temps et à l’autre bout de la scène sociale, on veut faire payer la transition écologique aux couches populaires, mais sans toucher aux intérêts des oligarchies !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.