« Cadavres exquis » faits avec Milena, 10 ans.

« Cadavres exquis » (*) faits avec Milena

  • L’acrobate a fait une bêtise avec une manivelle qui a réduit en bouillie mon chien et mon chat. Le mammouth a mangé du chocolat et une carriole rouge. La personne à laquelle il a déclaré sa flamme pointue a un goût de crac-briz-troc. Sa maman a vécu avec un entonnoir-gargouille.
  • Avec un bruit mouillé, le renard vert-émeraude danse dans la bassine la Java de Brodway pour déclarer sa flamme grâce au chocolat chaudement photographié dans la pâtisserie couleur framboise.
  • Milena a traversé le nuage avec mes frangines et une grappe de raisin. Enfin ma sœur est sortie de la salle de bains par la porte qui s’est ouverte en grinçant. Zineb a chanté la maladie d’amour avec détermination et souffrance, tandis que la cigogne bricole le miel avec sa maman et le lapin. C’est la fin.
  • L’adorable babouche prend son envol dans la médiathèque de Romans remplie de jus de tomate. Grâce à sa discrétion et à sa mémoire, elle attrape avec ses mains de la confiture qui pleure par la queue.

(*) Le cadavre exquis est un jeu d’écriture collectif inventé à Paris par les surréalistes, en particulier Jacques Prévert et Yves Tanguy, vers 1925. Le principe du jeu est le suivant : chaque participant écrit à tour de rôle une partie d’une phrase, dans l’ordre sujet–verbe–complément, sans savoir ce que le précédent a écrit. La première phrase qui résulta et qui donna le nom à ce jeu fut « Le cadavre – exquis – boira – le vin – nouveau ». Il fait partie des créations inspirées par le concept d’inconscient (d’après Wikipedia).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *